accueil rss facebook twitter youtube

Événements

Les AMIS d'ARTHUR
jeudi 26 octobre 2017 18h00

2ème Apéro Littéraire

Dans le cadre des
Amis d'Arthur!

Une fois par mois venez débattre, échanger, partager et découvrir autour d'un verre LE livre qui bouleversera peut être votre vie!
Adhésion 30€ l'année aux Amis d'Arthur.

LE LIVRE QUI A BOULEVERSE MA VIE!




 "Nous avons tous lu un jour un livre qui nous a marqué, qui nous a bouleversé, qui nous a bousculé et que l’on n’a pas oublié.



Il peut s’agir d’un livre d’enfance qui nous a fait rêver, qui nous a ému, qui a nourri notre imagination.
Il peut s’agir d’un livre qui nous a donné l’envie de voyager, de découvrir un pays, une ville, un endroit inconnu d’une ville.
Il peut s’agir d’un livre qui nous a donné envie de lire d’autres livres, de découvrir d’autres auteurs.
Il peut s’agir d’un livre qui a transformé notre vie en lui donnant une autre orientation.
Il peut s’agir d’un livre dont les phrases répondaient à notre interrogation du moment, dont les phrases nous ont consolés, réconfortés et nous nourrissent encore.


Ces livres nous  avons eu l’occasion ou non d’en parler, parfois de les offrir en cadeau.


Les Amis d’Arthur proposent  à leurs adhérents qui le souhaitent  de venir parler de ces livres  lors d’un moment convivial, de dire ce qui les a touché, ce qui les a bouleversé, de lire certains passages."


 Marie José, 25 Avril 2015.




 Au programme de cette séance: 

Michel vous propose de (re)lire "L'enfant à la balustrade" de René Boylesve!


L'enfant à la balustrade


 


"Me Nadaud, notaire à Beaumont, petite ville de Touraine, fait l’acquisition d’une demeure où il ne pourra s’installer qu’après le décès de Madame Colivaut, l’actuelle occupante. Or, cette bâtisse est également convoitée par les Plancoulaine, de riches bourgeois de la ville ; à l’instigation de ces derniers, les Nadaud sont « mis en quarantaine » par tous les notables.


 


 À la mort de Madame Colivaut, la famille s’installe comme convenu dans la maison. Les bourgeois reviennent alors un par un reconstituer le cercle d’amis, y compris les Plancoulaine…


 


 Spectateur de ce triste jeu, le jeune narrateur observe le ballet des adultes, entre relation de circonstance, séduction et trahison, et trouve refuge dans le jardin belvédère de la demeure d’où il contemple la ville, appuyé contre la balustrade."






 


Le calendrier